EN

L’importance des réseaux de chaleur et de froid dans le déploiement des Smarts Grids

Le déploiement des « smarts grids » ou réseaux intelligents est au cœur de la transition énergétique qui, pour être efficace doit permettre une transformation de nos modes de production de distribution énergétiques et une évolution de nos habitudes de consommation.

Bien que principalement axés autour des réseaux d’électricité et de gaz, les smarts grids intègrent également un volet sur la distribution de chaleur et de froid. La complémentarité entre réseaux de chaleur et de froid et réseaux d’électricité et de gaz est garante du déploiement efficace des réseaux intelligents dans les années à venir.

Les enjeux et avantages du développement des réseaux de chaleur et de froid sont souvent identiques à ceux que l’on peut rencontrer sur les smarts grids :

  • Un moyen de mobiliser d’importants gisements d’énergies renouvelables
  • Une solution pour réaliser des économies d’échelle et d’espace
  • Un moyen unique d’accéder à certaines énergies : géothermie, chaleur fatale,…
  • Une production locale d’énergie permettant d’éviter certains inconvénients : surface foncière nécessaire pour les forages, limitation de l’impact sur la qualité de l’air dans les villes par une production en zone périurbaine…

Il existe de nombreux liens entre réseaux de chaleur et de froid et smarts grids, notamment avec l’intégration de nouvelles technologies et énergies sur les réseaux :

  • Le fonctionnement des réseaux de chaleur de chaleur et de froid repose de plus en plus sur des capteurs et équipements communicants qui offrent la possibilité de fonctionner de manière plus optimale. La mise en place de compteurs intelligents devrait aussi permettre de renforcer le rôle de l’utilisateur dans le fonctionnement du réseau.
  • Les énergies renouvelables et de récupération font maintenant partie intégrante du mix énergétique des réseaux de chaleur et de froid. Pour développer leur utilisation massive sur les réseaux, toutes les sources doivent être valorisées y compris les sources intermittentes telles que l’énergie solaire ou la chaleur fatale issue des eaux usées ou de data-centers.
  • De nouvelles techniques basées sur la distribution d’eau à basse température font l’objet de nombreux développement. L’abaissement du niveau de température ouvre l’accès aux réseaux à des ressources non exploitables sur des réseaux à haute température. Par ailleurs, chaque bâtiment raccordé au réseau à basse température subvient à ses besoins via des systèmes de production indépendants installés en pied de bâtiment.
  • La production d’électricité peut-être intégrée directement au mix énergétique des réseaux de chaleur et de froid via la cogénération et la trigénération. En complémentarité avec les réseaux électrique, ces systèmes peuvent permettre de gérer localement ou à grande échelle les pointes de consommation et les variations de la production d’électricité.
  • Les réseaux de chaleur constituent des systèmes de stockage de l’énergie beaucoup plus flexibles que le stockage d’énergie électrique. Les surplus de production de sources thermiques ou de sources de production électriques peuvent être stockés sur des périodes journalières voire saisonnières sous forme de calories ou de frigories.

Le lien entre réseaux de chaleur et de froid et smarts grids est avéré, leur développement dans les années à venir doit être réalisé en synergie afin de tirer profit des avantages de chaque réseau de distribution d’énergie et d‘en optimiser le fonctionnement sur les plans techniques, économiques et environnementaux.

Découvrez un exemple de production et de distribution de chaleur renouvelable
avec le projet de réseau bois de la commune des grandes ventes.