EN

L’analyse de cycle de vie (ACV) pour les projets certifiés

L'Analyse de Cycle de Vie (ACV) appliquée au bâtiment est une méthode d'évaluation environnementale qui permet de quantifier les impacts d’un bâtiment sur l'ensemble de son cycle de vie, depuis l'extraction des matières premières qui le composent jusqu'à sa démolition et au recyclage des matériaux. Cette méthode permet notamment d’évaluer l’impact carbone de la construction du bâtiment et la quantité d’énergie grise qu’il contient.

ECOME Ingénierie travaille avec le logiciel ELODIE (v2) réalisé par le CSTB qui est relié à la base de données INIES et utilise les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES).

La base INIES est la base de données nationale de référence sur les données environnementales et sanitaires des produits et équipements de la construction. INIES met à disposition les Fiches de déclaration environnementale et sanitaire FDES) des produits de construction.

La contribution des produits de construction aux impacts environnementaux se définir à travers dix indicateurs d’impact (évalués dans chaque FDES) :

  • Consommation de ressources énergétiques ;
  • Consommation de ressources non énergétiques ;
  • Consommation d’eau ;
  • Déchets solides (déchets valorisés et déchets éliminés) ;
  • Changement climatique ;
  • Acidification atmosphérique ;
  • Pollution de l’air ;
  • Pollution de l’eau ;
  • Destruction de la couche d’ozone stratosphérique ;
  • Formation d’ozone photochimique.

 

Le logiciel ELODIE répond aux cadres imposés par les certifications environnementales, notamment :

  • Certification HQE™ //
    • Référentiel avant 2015 : Normes NF P01-010 et NF P01-020-3 : Cadre commun de présentation des caractéristiques environnementales et sanitaires des produits de construction (échelle matériaux et échelle bâtiment) ;
    • Référentiel depuis 2015 : Norme NF EN 15804+A1 : Contribution des ouvrages de construction au développement durable – Déclarations environnementales sur les produits ;
  • Certifications BREEAM® et LEED® // Normes ISO 14040 et 14044 : Méthodologie multicritère et quantitative (échelle impact local et impact global).

Le logiciel, ainsi compatible, permet ainsi de répondre aux exigences environnementales.

Quatre grandes étapes sont nécessaires pour réaliser une ACV : la définition des objectifs et du champ de l’étude, l’analyse de l’inventaire, l’évaluation des impacts et l’interprétation. La première vise à identifier précisément ce qui sera étudié ainsi que l’objectif de l’étude. Il faut entre autres déterminer les éléments devant être pris en compte : les processus à considérer. De plus, les objectifs en termes de résultats sont différents en fonction des certifications environnementales visées. Ils sont décrits dans le tableau ci-après.

 

Le périmètre de l’ACV dépend du niveau de performance visé de la cible 2 du référentiel :

  • Niveau Base : Evaluation d’au moins 50% des éléments de deux familles de second œuvre et d’une famille de gros œuvre et/ou de voierie
  • Niveau Performant : Evaluation d’au moins 50% des éléments de deux familles de second œuvre et d’une famille de gros œuvre et/ou de voierie
  • Niveau Très Performant (1 à 3 points) : Evaluation de 80 à 100% de toutes familles de second œuvre et de gros œuvre et/ou de voierie

De plus, l’équipe de conception doit comparer des matériaux de chaque famille (gros œuvre et second œuvre) en prenant en compte les critères environnementaux. Les solutions ayant le plus faible impact environnemental devront être choisies et mises en œuvre sur l’opération.

Dans le cadre de la certification HQE™, il existe deux labels liés aux matériaux :

 

L’ACV est demandée dans le cadre du critère MAT01 du référentiel. Le nombre de crédits (de 1 à 6) dépend du nombre de matériaux évalués qui sont ensuite reportés dans un outil spécifique BREEAM® qui définit un pourcentage :

  • 10% --> 1 crédit
  • 35% --> 2 crédits
  • 62,5% --> 3 crédits
  • 75% --> 4 crédits
  • 80% --> 5 crédits
  • 82,5% --> 6 crédits

Pour obtenir au moins un crédit, l’analyse doit inclure au moins les éléments suivants :

  • Murs extérieurs (enveloppe, structure, bardage, etc.) ;
  • Menuiseries extérieurs et atrium (fenêtres, baies, etc.) ;
  • Plancher bas du RDC et dalles de plancher ;
  • Revêtements de sol (moquette, parquet, etc.) ;
  • Murs intérieurs et cloisons (plaque de plâtre, etc.) ;
  • Matériaux de toiture (isolation, étanchéité, etc.).

En comparaison avec les certifications HQE™ et LEED®, les systèmes techniques (lots CVC, CFO, Pb) et les matériaux des revêtements extérieurs peuvent être évalués.

NOTA :
Le logiciel ELODIE permet d’obtenir jusqu’à 5 points. Le CSTB travaille actuellement sur son évolution pour pouvoir obtenir le 6ème crédit.

 

Depuis la version n°4 du guide LEED®, il est possible de réaliser une ACV via l’obtention des FDES, et donc d’utiliser le logiciel ELODIE.

Dans le cadre de l’option 4 du crédit « Building Lie-Cycle Impact Reduction », l’analyse de cycle de vie doit être réalisée sur l’opération dans sa globalité et évaluer tous les éléments suivants :

  • Enveloppe et structure
  • Dalles et fondations
  • Eléments de bardage
  • Revêtements intérieurs
  • Dalles de plancher et plancher du RDC
  • Plafonds et faux-plafonds
  • Toiture

Comme la certification HQE™, cette certification impose la comparaison entre plusieurs solutions de gros œuvre et de second œuvre et de mettre en œuvre celles ayant un plus faible impact environnemental.

 

Les ingénieurs d’ECOME peuvent réaliser l’intégralité des études matériaux et analyses de cycle de vie de vos projets de construction ou rénovation et vous accompagnent dans la certification HQE, BREEAM et LEED.

Contactez-nous.